un Matin du Printemps – Meng Haoran

Printemps, je suis à demi endormi, et je ne sens pas l’aube
Mais partout autour de moi les oiseaux noirs pleurent
La nuit dernière j’ai entendu le vent hurlant et la pluie
Savez-vous combien de fleurs sont tombées?

Meng Haoran – un matin du printemps

French translation of Meng Haoran’s poem Spring Morning, un matin de Printemps